No menu items!

Hortensia arboricole: description, culture, soin et variétés populaires

HomeFleurs pour la lettre GHortensia arboricole: description, culture, soin et variétés populaires

L’hortensia arborescens est une plante vivace ornementale à floraison abondante. Il est cultivé dans les parcs, les jardins, les rues de la ville et les parcelles domestiques. Est magnifique dans les plantations individuelles et en groupe. Il est utilisé pour créer des haies, décorer des zones de loisirs.

Description botanique de l’hortensia

L’hortensia arborescent (lat. Hydrangea arborescens) est un représentant du genre Hydrangea , famille Hortensia. Il y a environ 80 espèces dans le genre.

Pour nommer un nouvel arbuste trouvé sur environ. L’île Maurice, lors de l’expédition française autour du monde, a été offerte par le prince du Saint Empire romain germanique, Carl-Heinrich de Nassau-Siegen, en l’honneur de sa belle sœur, Hortense. Mais les botanistes européens lui ont donné un autre nom – Hortensia (Hydrangia). Traduit du grec, cela signifie: hydor – eau et angeion – un récipient, ce qui indique la nature de la plante qui aime l’humidité.

L’Hydrangea arborescens est originaire des régions orientales de l’Amérique du Nord.

Selon sa forme de vie, c’est un arbuste à feuilles caduques, atteignant une hauteur allant jusqu’à 1,5–2 m et 2 m de diamètre. Le buisson est droit, arrondi. Les pousses sont droites avec une écorce grise ou brun clair (les jeunes sont de couleur vert clair), lisse ou pubescente.

Il a un système racinaire ramifié.

Le limbe de la feuille est grand (jusqu’à 15 cm), largement ovale, avec un bord dentelé et une encoche en forme de cœur à la base de la feuille. Les feuilles sont vert foncé dessus et bleuâtre dessous. La disposition des feuilles est opposée.

Les fleurs blanches ou crème sont recueillies dans un bouclier d’inflorescence (photo). Les inflorescences sont entièrement constituées de fleurs stériles, ou ces dernières sont situées le long du bord ou dispersées dans tout le corymbe. Les fleurs sont d’abord verdâtres, puis deviennent progressivement blanches.

Hortensia
Hortensia

L’hortensia se caractérise par une période de floraison assez longue de la mi-juillet au début de l’automne. Certaines variétés fleurissent jusqu’en octobre.

Le fruit est une boîte. Les graines mûrissent en automne.

Variétés d’hortensias

Traditionnellement, dans différents pays, l’hortensia arborescent était cultivé exclusivement en couleur blanche ou crème. Aujourd’hui, de nombreuses variétés ont été sélectionnées avec des inflorescences de nuances roses allant du rose pâle au rose foncé riche.

Variétés populaires à inflorescences blanches

Hydrangea arborescens Annabelle (Annabelle)

Hydrangea arborescens Annabelle (Annabelle)
Hydrangea arborescens Annabelle (Annabelle)
Annabelle (Annabelle), photo
Annabelle (Annabelle), photo

De grandes inflorescences sphériques blanc neige atteignant 30 cm de diamètre recouvrent complètement un buisson tentaculaire. Il est à noter que la floraison a lieu la première année. Il pousse en hauteur jusqu’à 1–1,5 m et se caractérise par une grande résistance à l’hiver. Les jardiniers expérimentés conseillent aux débutants de commencer à cultiver des hortensias avec Annabelle. Avec des soins appropriés en un seul endroit peut atteindre un demi-siècle.

Hydrangea arborescens Grandiflora (Grandiflora)

Également une ancienne variété américaine d’hortensia, semblable à Annabelle, mais qui diffère par des inflorescences plus petites et plus plates. La plante à croissance rapide peut atteindre une hauteur de 2 m et fleurit en juin. La variété est résistante aux maladies et à la pollution de l’air. Convient pour la plantation le long des routes et des trottoirs.

Hydrangea arborescens Hayes Starburst (Hayes Starburst)

Hydrangea arborescens Hayes Starburst (Hayes Starburst)

La variété est intéressante en ce qu’elle a des fleurs doubles recueillies dans de grandes inflorescences en forme de dôme. Sur la photo, ils sont légèrement verdâtres, ce qui indique le début de la floraison. Ensuite, ils deviennent blancs, acquérant une teinte crémeuse. Le stade final est caractérisé par une couleur rosée. Hayes Starburst artificiellement élevé, en raison de sa capacité à changer de couleur et à conserver son effet décoratif pendant longtemps, est très populaire, en particulier au Japon et en Chine. Et il se caractérise également par sa facilité d’entretien et son absence de prétention aux conditions météorologiques.

Variétés d’hortensias à fleurs roses

Hydrangea arborescens Candybelle Bubblegum (Candybelle Bubblegum)

Diffère par une floraison abondante. Les calottes roses de 25–30 cm changent progressivement de couleur: à la fin de la floraison, elles deviennent complètement blanches. La couleur verte des feuilles a une teinte bronze prononcée. Le buisson est compact, arrondi. Une plante adulte pousse jusqu’à 1–1,5 m et peut être cultivée dans des bacs, de grands pots.

Hydrangea arborescens Guimauve Candybelle (guimauve Candybelle)

Hydrangea arborescens Guimauve Candybelle (guimauve Candybelle)

La légèreté de la guimauve la plus délicate est créée grâce aux fleurs d’une teinte saumon clair ou rose pâle sur un fond de feuillage vert riche. L’arbuste se caractérise par sa compacité et sa petite hauteur (80 cm), ce qui suggère de cultiver une variété comme culture en pot. Dans ce cas, pour un hivernage réussi, la plante est transplantée sur le site à l’automne.

Hydrangea arborescens Invincibelle Spirit (Esprit Invisible)

Hydrangea arborescens Invincibelle Spirit (Esprit Invisible)
Hydrangea arborescens Annabelle (Annabelle)
Esprit Invincibelle (Esprit Invisibelle)
Annabelle (Annabelle), photo

Une nouvelle variété relativement basse d’hortensia arborescent (1 m), comme on peut le voir sur la photo. Il se caractérise par une excellente résistance au gel et aux maladies. Les inflorescences rose foncé avec des soins appropriés peuvent atteindre 30 cm de diamètre. Afin de créer un contraste original, Invisible Spirit peut être planté avec n’importe quelle variété d’hortensia arboricole à fleurs blanches.

Entretien des hortensias

Cultiver un hortensia arborescent n’est pas difficile, car il se caractérise par une bonne résistance à l’hiver et sans prétention. L’essentiel est de choisir le bon site d’atterrissage et de suivre certaines règles de soins.

Sélection d’un site d’atterrissage

Cette espèce aime les endroits éclairés, mais ne supporte pas le soleil éclatant. Pousse bien à mi-ombre. Cette propriété doit avant tout être prise en compte lors du choix d’un lieu pour la croissance future d’un arbuste.

Les éditeurs de flowerbank.info attirent l’attention sur le fait que les hortensias arborescents ne doivent pas être plantés à l’ombre : la floraison viendra plus tard et sera rare tant par le nombre d’inflorescences que par leur taille.

Un autre point important à considérer lors du choix d’un site d’atterrissage. Toutes les variétés ont des pousses fines et des calottes florales lourdes. Pour que les semis ne soient pas brisés par le vent, ils doivent être plantés dans un endroit protégé: près de la clôture, des belvédères, des murs de la maison, en s’en éloignant de 1,5 m.

L’arbuste aime les sols fertiles, légèrement ou moyennement acides. Il est conseillé de préparer le sol à partir d’un mélange de feuilles et de tourbe, de tourbe et de sable dans des proportions égales. Pour augmenter l’acidité, de la sciure de bois, de la tourbe et des aiguilles de pin sont ajoutées au sol avant la plantation. Des engrais minéraux sont également appliqués.

S’il est prévu de planter l’hortensia arborescent dans une rangée, les fosses de plantation sont placées à une distance d’un mètre et demi les unes des autres afin que les plantes n’interfèrent pas les unes avec les autres. Au fond de la fosse, jusqu’à un demi-mètre de profondeur, le drainage est placé sous forme d’argile expansée ou de briques brisées. S’il s’agit d’un semis avec un système racinaire fermé (acheté dans un pot), il est pré-renversé avec beaucoup d’eau et retiré du récipient, descendu dans le trou et recouvert de terre préparée jusqu’au niveau du collet.

Après la plantation, un arrosage et un paillage sont effectués : une couche de paillis est coulée autour du buisson. Il peut s’agir de sciure de bois, d’humus, d’un mélange de sciure de bois, d’humus et de sable. Ceci est fait dans le but de retenir l’humidité dans le sol, de se protéger des mauvaises herbes et de la surchauffe estivale, ce qui facilite grandement les soins.

Lors de la culture de plantes vivaces, les jardiniers expérimentés préfèrent utiliser de la sciure de bois. Ce produit en bois a tendance à noircir avec le temps et à se confondre avec la couleur du support, qui a un bel aspect esthétique.

Lors de la culture d’un hortensia arborescent, il faut tenir compte du fait qu’il a tendance à pousser fortement et qu’il aura besoin d’un support, qui peut être réalisé sous la forme d’un cadre à partir de lattes de bois ou de tuyaux en plastique.

Arrosage

L’hortensia aime beaucoup l’eau. La fréquence d’arrosage dépend de la région, de la température, des précipitations. La voie du milieu est caractérisée par des étés chauds, mais pas toujours chauds, il suffit donc d’arroser 1 à 2 fois par semaine. Aux latitudes méridionales, arrosez tous les trois jours le matin ou le soir. L’eau pour l’irrigation doit être séparée, chauffée. Un et demi ou deux seaux sont versés sous le buisson.

N’oubliez pas un point aussi important dans les soins que “l’arrosage à sec”. Ainsi appelé au sens figuré le processus de relâchement. Pour qu’après une pluie ou un arrosage par temps chaud une croûte dense ne se forme pas à la surface de la terre, il est nécessaire de desserrer régulièrement. Pour cette procédure, utilisez un hachoir ou une houe. Les jeunes plants sont détachés avec soin pour ne pas endommager les racines. En conséquence, la structure et les propriétés du sol sont améliorées, l’aération est régulée – donnant accès à l’oxygène nécessaire à la respiration des racines.

vinaigrette

Pour réussir la culture de l’hortensia, une fertilisation constante est nécessaire. Au cours de la saison, le top dressing est effectué 3 à 4 fois. Son apparence dépend de la phase de développement de la plante.

Au printemps, des engrais azotés doivent être appliqués pour que l’arbuste se réveille et commence à pousser. Ceci est pertinent pour stimuler le delenok, les semis acquis de nouvelles variétés. L’azote active la croissance et la formation de la masse verte. L’engrais (azofoska, salpêtre) est appliqué sur le cercle proche du tronc directement dans la neige en mars à raison de 1 à 2 cuillères à soupe sous un buisson.

Prochaine étape fin avril – début mai : l’application d’engrais potassiques. Le potassium est nécessaire pendant la période de croissance active des jeunes pousses, pour le développement du système racinaire. Il assure la résistance de l’hortensia aux facteurs environnementaux défavorables, aux agents pathogènes. Les types d’engrais potassiques suivants sont appliqués: sulfate de potassium, superphosphate, urée. Tous appartiennent à l’espèce granulaire. Ils peuvent être appliqués sur le sol lors de la plantation ou dissous dans l’eau et utilisés pour le pansement des racines.

La règle générale pour l’application de solutions d’engrais est de pré-déverser le sol avec de l’eau. Ceci est fait afin de ne pas brûler le système racine. Et pour que l’eau ne se répande pas, un cercle est tracé autour du buisson.

Fertilisez strictement sous la racine, en essayant de ne pas blesser le feuillage. Le meilleur moment pour se nourrir : le matin ou le soir.

En juin, des engrais complexes sont appliqués. L’accent est mis sur le potassium et le phosphore, ce dernier est nécessaire à la plante pendant la période de floraison. Vous pouvez acheter des complexes prêts à l’emploi marqués “Été” contenant de faibles concentrations d’azote, car des pousses et des feuilles supplémentaires ne sont pas nécessaires, la plante doit être stimulée pour fleurir.

Début septembre, vous pouvez nourrir avec un engrais potassium-phosphore (20 g de superphosphate et de sulfate de potassium pour 10 litres d’eau) ou le fumier de l’année dernière, en le dispersant sous un buisson.

Un soin complet pour l’arbre d’hortensia prévoit également un pansement foliaire. Ils peuvent être effectués tout au long de la saison estivale, surtout si la plante a commencé à avoir besoin de macro et microéléments. Ainsi, avec un manque d’azote, toute la feuille jaunit complètement, fer et magnésium – la feuille jaunit, mais les veines restent vertes, s’il y a peu de potassium – les feuilles semblent être brûlées sur les bords, peu de calcium – le les plaques de feuilles s’enroulent, il n’y a pas assez de phosphore – une teinte violette du feuillage et des tiges.

Vous pouvez préparer une solution à base d’engrais complexe, par exemple, Agricola et pulvériser le feuillage à partir d’un flacon pulvérisateur par temps sec et calme.

tailler un hortensia

L’hortensia des arbres appartient aux espèces dans lesquelles des tiges de fleurs se forment sur les pousses de l’année en cours. Elle n’a donc pas seulement peur, mais aime aussi la taille: de nouvelles pousses pousseront rapidement et raviront par une floraison sans précédent.

La taille annuelle est peut-être la règle la plus fondamentale pour des soins réussis. Il est effectué au printemps ou en automne, pour lequel ils utilisent un sécateur et un ébrancheur.

Si le jardinier choisit l’option printanière, à l’automne, il est toujours nécessaire de procéder à une taille douce: coupez les tiges florales fanées, coupez les pousses au moins au tiers de la longueur afin que les branches fragiles ne se cassent pas le poids de la neige.

Valeur de coupe :

– nettoyage sanitaire des pousses malades et séchées;

– formation de la couronne ;

– rajeunissement de la brousse ;

– stimulation de la plante pour une floraison plus luxuriante.

“Important! Les jeunes arbres de 2 ans ne sont pas taillés. Ils ne commencent à former la couronne qu’à partir de la troisième ou même de la quatrième année.

taille d’automne

Ce type de taille est préférable pour les débutants, car au printemps, vous pouvez sauter les délais et arriver au début du flux de sève.

Les avantages de la taille d’automne incluent la destruction, avec les pousses, des insectes nuisibles et des micro-organismes. Le système racinaire reçoit plus d’humidité et de nutriments. La plante ne dépense pas d’énergie pour maintenir toute la masse de pousses et il est plus facile de la recouvrir si elle est cultivée dans les régions du nord.

La chute des feuilles et les gelées à la mi-octobre sont le signal pour démarrer cette procédure. Pour réussir, vous devez suivre des règles simples. Découpez complètement :

– pousses sèches et malades (taille sanitaire) ;

– petites pousses autour, pour ne pas enlever les nutriments et l’humidité;

– pousses poussant vers l’intérieur (supprimées à des fins d’éclaircissage);

– des branches de 3-4 ans sont coupées sous la base pour rajeunir la plante.

Toutes les autres branches sont raccourcies à 3-4 bourgeons. Jusqu’à 10 pousses doivent rester sur le buisson.

Afin de rajeunir radicalement un vieil arbuste négligé, toutes les pousses sont complètement coupées, laissant des souches de 20 à 30 cm de haut.Il faut garder à l’esprit qu’il n’y aura pas de floraison la saison prochaine. La propriété de croissance rapide aide l’hortensia à se rétablir complètement en trois ans.

Afin d’empêcher l’infection et les parasites de pénétrer dans les sections, celles-ci sont traitées avec de la poix de jardin, du charbon de bois, du liquide bordelais ou de la peinture à l’huile.

taille de printemps

S’il n’a pas été possible d’effectuer une taille d’automne, elle doit être effectuée au printemps. Il n’est pas recommandé de sauter même une saison – cela affectera immédiatement l’apparence en réduisant le nombre d’inflorescences.

Elle est réalisée à la mi-mars, lorsqu’il y a encore de la neige afin d’être à l’heure avant le début de la coulée de sève. Les branches malades et séchées sont complètement enlevées, les branches congelées sont coupées en tissus vivants, les branches saines sont raccourcies à 2-3 bourgeons. Coupez les pousses en excès dans l’épaisseur du buisson afin d’éclaircir et de réduire la charge sur le sol et les ressources. Les sections de branches épaisses pour la désinfection sont lubrifiées avec du poix de jardin ou un autre agent protecteur.

Une vidéo vous expliquera comment effectuer la taille de printemps d’un hortensia arborescent:

Hivernage

L’hivernage des hortensias arboricoles dans les latitudes méridionales et tempérées se déroule sans abri. Il suffit de pailler la zone racinaire avec du feuillage, de l’humus, de la sciure de bois. Dans les régions du nord, le buisson est enveloppé de plusieurs couches de matériau non tissé. Si la variété est sous-dimensionnée, vous pouvez la recouvrir d’une boîte en bois, y jeter du feuillage et y déposer des branches d’épinette.

Greffe d’hortensia

Si la plante pousse au même endroit depuis longtemps, plus de 10 ans, ou si elle ne lui convient pas, ce qui se remarque en apparence (elle se développe mal, fleurit mal), il faut penser à la repiquer. Vous pouvez transplanter ce type d’hortensia au printemps et en automne.

Dans un climat tempéré, il est préférable de le faire au printemps, de sorte que pendant la saison estivale, la plante s’enracine et laisse complètement restaurée pour l’hiver.

En automne, la greffe doit être faite avant l’arrivée des grands froids, en septembre, pour que l’arbuste s’adapte à un nouvel endroit.

Compte tenu de toutes les exigences que l’hortensia met en avant pour les conditions de croissance, des fosses de plantation sont en cours de préparation sur le site. Le buisson est renversé avec de l’eau, creusé en cercle et enlevé avec une pelle avec une grosse motte de terre. Le buisson peut être transplanté dans son ensemble ou il peut être divisé en divisions identiques avec la pointe d’une pelle.

Reproduction d’arbre d’hortensia

Pour l’hortensia arbre, comme pour toutes les plantes, deux modes de reproduction sont caractéristiques : sexué et végétatif. Le résultat de la reproduction sexuée est une boîte avec des graines. Cultiver une plante à partir de graines est un processus long et laborieux.

Les types de multiplication végétative suivants sont principalement utilisés :

– diviser la brousse;

– boutures;

– superposition.

La division de la brousse

Cette méthode d’élevage est simple et fiable. Le buisson mère est divisé au printemps lorsque la plante est transplantée. Chaque division devrait avoir plusieurs bourgeons de renouvellement. Avant la plantation, les pousses et les racines des semis filles sont légèrement raccourcies afin de favoriser la croissance des racines latérales et des tiges.

En tant qu’option de division, la reproduction par progéniture peut être utilisée. Les descendants sont des pousses qui se forment au niveau du collet. La soi-disant surcroissance. Au printemps, ils sont soigneusement séparés du buisson mère et cultivés dans un lit séparé.

boutures

La multiplication par bouturage est due à la fois au printemps, restant après la taille, et aux pousses estivales de l’année en cours. La pousse est coupée en boutures avec 3-5 bourgeons. Ils sont placés dans de l’eau avec un stimulateur de croissance dissous (Epin, Kornevin) pour accélérer la formation des racines et augmenter les propriétés protectrices. Soit ils sont immédiatement plantés dans des pots, soit dans une certaine zone, recouverts de bocaux en verre pour créer des conditions de serre, sans oublier de ventiler périodiquement. Les boutures enracinées sont plantées dans le jardin, couvertes pour l’hiver, et l’année suivante, elles sont transplantées dans un lieu permanent.

superposition

La reproduction par marcottage s’effectue au printemps avant la floraison des feuilles. Pour cela, le sol sous le buisson est creusé. Des rainures sont tirées des branches qu’il est prévu de détourner. Des couches y sont posées, qui peuvent être pressées avec un fil plié en deux, recouvert de terre. Pour que l’extrémité de la pousse soit située verticalement, elle doit être attachée à une cheville. Les couches sont arrosées. Au fil du temps, de jeunes pousses y poussent, qui sont patates plusieurs fois, et en septembre, elles sont séparées de la branche. Les plantes sont plantées dans une zone protégée séparée, au printemps elles continuent à les cultiver, afin de les transplanter dans un lieu permanent la même année.

Ravageurs et maladies de l’hortensia

L’hortensia est considéré comme une culture horticole résistante aux maladies et aux ravageurs. Cependant, les conditions météorologiques et des soins inappropriés peuvent provoquer leur apparition. Afin de prendre les bonnes mesures de contrôle, vous devez connaître les symptômes des maladies courantes.

Chlorose

Il s’agit d’une maladie des plantes dans laquelle la formation de la chlorophylle (le pigment vert qui réalise la photosynthèse) est perturbée. En conséquence, la feuille perd sa couleur, jaunit, seules les nervures restent vertes, comme sur la photo. À l’avenir, les feuilles s’enroulent, le sommet des pousses et des inflorescences se dessèche.

Chlorose de l'hortensia
Chlorose de l’hortensia
Chlorose de l'hortensia
Chlorose de l’hortensia

La chlorose peut être le résultat d’une infection bactérienne, virale et fongique, ainsi que de mauvaises pratiques agricoles : un manque de fer, de magnésium, de zinc, d’azote dans le sol et une acidité accrue. Un mauvais drainage et un espace insuffisant pour le développement du système racinaire peuvent également conduire au développement de la maladie.

Pour la prévention de la chlorose, une fertilisation, un relâchement, un paillage et une destruction des parasites sont effectués en temps opportun.

Dans les premiers stades, afin d’arrêter le processus de jaunissement, l’hortensia arboricole est pulvérisé avec une solution d’Agricola ou de Ferovit. Les buissons complètement jaunis sont détruits.

Maladies fongiques de l’hortensia

«Le champignon a tendance à se propager rapidement à la fois dans un buisson et à se propager aux voisins, en particulier dans des conditions estivales pluvieuses. L’inspection régulière devrait être un élément obligatoire pour l’entretien des hortensias.

pourriture blanche

L’agent causal est le champignon Sclerotinia. Il affecte le système racinaire et les pousses de la plante. Extérieurement, il se manifeste sous la forme d’un revêtement blanc cotonneux sur les tiges, bien visible sur la photo.

Pourriture blanche de l'hortensia
Pourriture blanche de l’hortensia
Pourriture blanche des hortensias
Pourriture blanche des hortensias

Les zones touchées doivent être coupées avec un sécateur et pulvérisées avec des préparations contenant du cuivre (Hom, Oxyhom, bouillie bordelaise).

Pourriture grise

L’agent causal est un champignon du genre Botrytis. Endommager les feuilles et les tiges de l’hortensia. D’abord, des taches brunes apparaissent, augmentant rapidement de taille. Par temps de pluie, elles sont recouvertes d’une floraison grise et pelucheuse, par temps sec et chaud, la nécrose des feuilles meurt en laissant des trous.

Moisissure grise sur les hortensias
Moisissure grise sur les hortensias
Pourriture blanche des hortensias

Les parties infectées de la plante sont enlevées et pulvérisées avec des préparations fongicides Fundazol, Skor, Switch.

Taches blanches (septoria)

L’agent causal est un champignon du genre Septoria. La photo montre clairement les symptômes de la maladie : des taches blanches entourées d’un bord sombre. Les fugueurs sont également touchés. La maladie se caractérise par la propagation de l’infection du bas vers les branches supérieures.

septoriose
Septoria sur les hortensias
Septoria sur les hortensias
Septoria sur les hortensias

Les parties malades sont enlevées et la plante est traitée avec du liquide bordelais ou tout agent fongicide.

oïdium

Oïdium sur hortensias
Oïdium sur hortensias
Oïdium
Oïdium
mildiou
mildiou

L’agent causal est le champignon Erizifovy (oïdium). Des taches jaunes se forment d’abord sur les feuilles, puis un enduit poudreux grisâtre apparaît sur la face inférieure du limbe. Les feuilles malades sont coupées, Fitosporin, Hom sont utilisées pour traiter le buisson.

Rouiller

rouille sur les hortensias
rouille sur les hortensias
rouille sur les hortensias
rouille sur les hortensias

L’agent causal est le champignon Heterobazidiomycetes. Au milieu de l’été, des taches jaunes et brunes peuvent être vues sur les feuilles de l’hortensia, qui se transforment plus tard en excroissances. Le champignon est activé dans des conditions d’humidité élevée et d’excès d’azote dans le sol. Les mesures de contrôle sont similaires à celles décrites ci-dessus.

“Pour détruire les infections fongiques, vous pouvez prendre un médicament complexe.”

Ravageurs des hortensias

puceron des feuilles

Puceron

Ce sont de petits insectes parasites appartenant à l’ordre des hémiptères. Ils se nourrissent des sucs de la plante, qu’ils attaquent en colonies entières. Ils ont une grande capacité de reproduction. Pour détecter les parasites, vous devez soulever les feuilles et examiner leur dessous, ainsi que les tiges d’hortensia. Le revêtement collant sur les plaques de feuilles est également un signe caractéristique. Pour détruire les pucerons, on utilise à la fois des méthodes traditionnelles (pulvérisation d’infusions d’herbe de chélidoine, de tomate, une solution de savon à lessive) et des produits chimiques (Aktara, Tanrek). Afin d’effrayer les parasites de l’hortensia, des soucis et de la lavande doivent être plantés à proximité.

Tétranyque

Tétranyque
Tétranyque
Tétranyque
Tétranyque

Cet acarien microscopique n’est pas toujours visible à l’œil nu, mais au dos des feuilles, on peut tracer les résultats de son activité vitale – une toile d’araignée. Sur le Web, le ravageur lui-même et ses excréments sous forme de points noirs sont visibles. Les tétranyques, comme les pucerons, se nourrissent de la sève des plantes et sont également porteurs d’infections fongiques et virales. Pour la destruction, ils sont aspergés de Fufanon, Fitoverm.

Propriétés utiles et contre-indications

L’hortensia arborescens n’est pas seulement une plante à fleurs décorative, mais aussi une plante médicinale utilisée en médecine populaire et en homéopathie. À partir des racines, des feuilles et des fleurs de la plante, des décoctions, des teintures, des thés sont préparés.

En raison de son effet diurétique, anti-inflammatoire et antimicrobien, il traite les maladies du système génito-urinaire (cystite, pyélonéphrite, lithiase urinaire). Normalise le métabolisme eau-sel, favorise l’élimination de l’excès d’eau du corps et l’élimination de l’œdème. À ces fins, les feuilles et les jeunes branches sont récoltées.

Les propriétés cicatrisantes, antimicrobiennes et toniques de la plante permettent de l’utiliser pour le traitement des maladies de la peau, des amygdalites, des amygdalites, des stomatites. Les infusions sont préparées à partir d’inflorescences séchées et de matières premières fraîches.

Afin de préparer un gargarisme pour la gorge et la cavité buccale, vous devez verser 1 cuillère à soupe de matières premières fraîches hachées avec 500 ml d’eau bouillante et insister dans un thermos pendant au moins deux heures. Filtrer l’infusion, presser. Vous pouvez rincer jusqu’à 5 fois par jour.

Pour se débarrasser des furoncles, des pustules sur la peau, une cuillerée de feuilles et de pousses fraîches pré-broyées est versée avec un verre d’eau bouillante, bouillie à feu doux pendant 10 minutes. Laisser infuser pendant une heure, filtrer, pour lequel vous pouvez utiliser un tamis ou plusieurs couches de gaze, diluer avec de l’eau pour ramener au volume d’origine. Utilisé pour le lavage et les compresses.

Une décoction de racines soulage le cours abondant des menstruations, aide au traitement des maladies de la prostate.

La plante fait partie de la collection Uro Lax, qui est justement recommandée comme complément alimentaire biologique dans le traitement complexe des maladies de l’appareil génito-urinaire.

“Le principe général de la phytothérapie est une utilisation régulière sur plusieurs jours voire semaines.”

Les contre-indications à l’utilisation de l’hortensia sont:

– intolérance individuelle sous forme de réactions allergiques;

– enfance;

– période de grossesse et d’allaitement.

L’hortensia arborescens est une plante vivace ornementale à floraison abondante. Il est cultivé dans les parcs, les jardins, les rues de la ville et les parcelles domestiques. Est magnifique dans les plantations individuelles et en groupe. Il est utilisé pour créer des haies, décorer des zones de loisirs.

Share with your friends

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Other flowers
Other people actively read

roses canadiennes

Les roses canadiennes résistantes au gel commencent tout juste à gagner...

Quelles sont les plantes d’intérieur malades et comment les traiter

Outre les parasites, les plantes d'intérieur sont menacées par des maladies...

Bouquets de tulipes

Les bouquets peuvent transformer même le jour de semaine le plus...
Saturday, February 4, 2023