No menu items!

Codiaum : soins à domicile

HomePour appartement et bureauCodiaum : soins à domicile

Cultiver du codiaum à la maison nécessite des efforts et de l’attention. Pour qu’une fleur plaise avec la couleur vive des feuilles, pousse longtemps et ne tombe pas malade, vous devez connaître et prendre en compte ses caractéristiques biologiques. Vous trouverez ci-dessous une discussion détaillée sur la manière de prendre soin d’une fleur de codiaum, de la transplanter et de la propager lorsqu’elle est cultivée dans des pièces.

Codiaum Excelent et Petra : soin et culture

Pour un développement optimal du codiaum, les soins à domicile doivent lui procurer une atmosphère rappelant une forêt tropicale. Un bon éclairage sans lumière directe du soleil, augmenté, à moins de 60-70%, humidité de l’air et constante, sans fortes fluctuations, température entre 18 et 23 ° C permettra à la plante de se sentir à l’aise et de conserver un aspect décoratif pendant de nombreuses années. Dans le même temps, peu importe laquelle des variétés de la culture est cultivée, et pour les variétés néerlandaises modernes, et pour des cultivars traditionnels tels que Excelent codiaum ou Petra codiaum, les soins sont presque les mêmes.

Le niveau d’éclairage maximal possible est une condition importante pour maintenir la couleur vive de la fleur. La plante peut survivre à l’ombre partielle, mais sa croissance ralentira considérablement, les feuilles deviendront plus petites, elles deviendront ternes et monotones. Les fenêtres est et ouest peuvent être considérées comme le meilleur endroit pour placer la culture; avec un manque de lumière, surtout en hiver, un éclairage artificiel est recommandé. La lumière directe du soleil peut laisser des marques de brûlure sur les feuilles délicates, il faut donc veiller à un ombrage partiel sur les fenêtres orientées au sud. De plus, la fleur s’habitue progressivement au soleil du printemps après l’hivernage. Pour former une belle couronne symétrique, le pot doit être tourné de temps en temps.

Le codiaum n’a pas de période de dormance, il peut donc être conservé à la même température toute l’année. L’intervalle de 20 à 24 °C est considéré comme optimal pour le développement, mais dans tous les cas, il ne doit pas faire plus froid que 16-18 °C en hiver et plus chaud que 28 °C en été. Les changements brusques de température et les courants d’air sont particulièrement préjudiciables à la culture, il n’est donc pas recommandé d’emmener la fleur dans le jardin ou sur le balcon, pour l’aérer. Le système racinaire réagit le plus mal à l’hypothermie, si en hiver le pot est sur un rebord de fenêtre ou un sol froid, il est recommandé de l’isoler par le bas à l’aide de tout joint d’isolation thermique approprié.

Comment prendre soin d’une fleur de codiaum

L’origine tropicale de la culture a déterminé son exactitude dans l’humidité de l’air ambiant; pour le développement normal de la plante, elle doit être d’au moins 60-70%. Dans les conditions des appartements avec chauffage central, il n’est pas facile de créer une telle atmosphère, et c’est peut-être l’une des principales difficultés des soins. Les codiaums ont besoin d’une pulvérisation quotidienne, d’un essuyage humide régulier des surfaces des feuilles et d’un lavage périodique sous la douche.

Pour toutes les procédures, utilisez de l’eau tiède, entre 22 et 25 ° C. Pour augmenter l’humidité, il est recommandé de placer la fleur sur des palettes avec des cailloux humides ; en hiver, des bols d’eau peuvent être placés à côté.

La plante a besoin d’un arrosage régulier, pour lequel il est préférable d’utiliser de l’eau chaude décantée. Le sol doit être modérément humide, mais pas mouillé, il est recommandé d’arroser la fleur lorsque la couche supérieure de la terre s’est desséchée à une profondeur d’environ 1 cm.Pendant la période de croissance active, l’arrosage se fait plus souvent, moins souvent en hiver, mais il vaut mieux ne pas laisser sécher le coma de terre. En hiver, le débordement est particulièrement dangereux, car l’engorgement à basse température entraîne souvent la pourriture du système racinaire.

Le top dressing des codiaums est effectué une fois toutes les deux semaines en été et une fois par mois en hiver. Il est préférable d’utiliser des engrais organiques à haute dose, car les engrais minéraux peuvent stimuler la croissance des feuilles laides et noueuses. Les oligo-éléments sont très utiles, mais un excès d’azote peut entraîner la perte de la couleur panachée caractéristique.

Pour que le buisson ait une belle couronne uniformément feuillue, il doit être façonné. La taille se fait au printemps. Chez les jeunes spécimens, la pousse principale est pincée, ce qui stimule la ramification; chez les plantes matures, les branches supplémentaires sont périodiquement retirées et, si nécessaire, les pousses sont raccourcies. Habituellement, les codiaums tolèrent bien la taille; pour la prévention des maladies fongiques, il est recommandé de saupoudrer les lieux de coupe avec du charbon broyé. Les pousses coupées peuvent être utilisées comme boutures pour la multiplication. Il convient de noter que différentes variétés ont différents types de couronnes et différentes exigences de taille en tant qu’élément de soin. Codiaum Excelent et Petra, par exemple, ont moins de branches, pour obtenir un beau buisson luxuriant, ils doivent être plantés plusieurs morceaux dans un récipient, et Sunny Star codiaum forme de nombreuses pousses latérales, sa couronne peut être formée par un pincement et une taille réguliers.

Transplantation et reproduction de codiaum

Les codiaums ne nécessitent pas de transplantation fréquente. Seules les jeunes plantes sont transplantées annuellement, en utilisant des pots qui ne sont que quelques centimètres plus grands que le précédent. À l’avenir, la fréquence des greffes est réduite à une fois tous les deux, voire trois ans, un signe de la nécessité d’une telle procédure est le renflement des racines à la surface du sol ou à partir d’un trou de drainage.

Adultes, les gros spécimens ne sont placés dans de nouveaux bacs qu’après que les anciens soient devenus inutilisables, limités au remplacement annuel de la couche superficielle du sol. Le substrat du sol doit être légèrement acide ou neutre, adapté, par exemple, au gazon, au sol en feuilles et au sable dans un rapport de 1:2:1, il est également recommandé d’y ajouter un peu de tourbe. Au fond du pot, une couche de drainage doit être posée, qui peut représenter jusqu’à un quart du volume du récipient. Lors de la transplantation, la méthode de transbordement est utilisée, en essayant de préserver autant que possible l’intégrité du coma de terre et de ne pas endommager le système racinaire, puis la plante est arrosée abondamment.

Le bouturage est le moyen le plus courant de propager les codiaums. Les boutures peuvent être récoltées tout au long de l’année, en utilisant, par exemple, les pousses apicales restant après la taille, mais la période de janvier à avril est considérée comme la période la plus favorable à leur enracinement. Les pousses sont coupées de manière à ce que la longueur de la coupe soit de 10 à 15 cm, la coupe est lavée à l’eau tiède, en éliminant le jus laiteux sécrété, après quoi le matériel de plantation est placé dans un mélange humide de sable, de sphaigne et de tourbe.

Pour une meilleure survie, la fin de la bouture peut être traitée avec n’importe quelle phytohormone. Les atterrissages sont recouverts d’un film transparent, créant l’effet d’une micro-serre, maintenus à une température non inférieure à 24-25 ° C, régulièrement ventilés et aspergés d’eau. Il a été constaté que les plantes s’enracinent mieux avec un moindre chauffage du sol, ainsi une micro-serre peut être placée sur un radiateur de chauffage central. À la maison, les boutures récoltées sont souvent simplement placées dans un récipient avec de l’eau, où elles forment également bien des racines. La reproduction par boutures de feuilles est possible, dans laquelle une feuille avec un bourgeon dormant et un talon (un petit morceau d’écorce) est coupée, la moitié supérieure ou un tiers de celle-ci est enlevée, puis elle est traitée comme avec une bouture ordinaire.

En moyenne, l’enracinement prend 30 à 40 jours, puis les jeunes plantes cultivées sous le film s’adaptent progressivement à l’air frais, après avoir commencé à pousser, elles sont plantées dans des pots séparés remplis d’un mélange nutritif et doivent être arrosées. Les semis se développent rapidement, se transformant après un certain temps en une fleur de codiaum à part entière. Comment en prendre soin est décrit dans la section précédente.

Il est encore plus facile de propager la culture par marcottage aérien. Pour cela, une pousse flexible est choisie, la section du tronc au milieu est débarrassée des feuilles, inclinée, fixée et saupoudrée de terre. Des racines se forment sur le site de fixation, après quoi la pousse est séparée du buisson mère et transplantée dans un bol séparé.

La multiplication par graines est rarement utilisée, principalement pour obtenir de nouvelles variétés et hybrides. Le semis est effectué en janvier-février, tandis que, la germination des graines étant faible, il est recommandé de les faire tremper dans la racine pendant plusieurs heures à l’avance. Les atterrissages sont recouverts d’un film et placés dans un endroit chaud. Au bout de 20 à 30 jours, elles germent et après l’apparition d’une ou deux vraies feuilles, les plantules plongent.

Les photos de codiaums ci-dessous montrent en détail les différentes étapes de la propagation de la culture :

Share with your friends

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Other flowers
Other people actively read

Allamanda: caractéristiques des espèces et soins à domicile

Allamanda (Allamanda) appartient à la famille Kutrovye. La plante est originaire...

Asian Terry Lily : variétés, conseils de culture

Le lys double asiatique est une plante vivace originaire d'Asie centrale....

Coquelicot de jardin d’ornement: reproduction et entretien des fleurs

Malgré le fait que le coquelicot décoratif ne fleurit que pendant...
Thursday, February 2, 2023